Présentation AKBD

« L’Aïkibudo est l’Art de contrer la violence1 »

L’Aïkibudo est art martial à la fois traditionnel et moderne. Il est l’œuvre de Maître Alain FLOQUET, 9ème DAN de la Fédération Internationale d’Aikibudo. Son histoire est intimement liée à celle d’Alain FLOQUET, à ses rencontres et particulièrement celles de ses Maîtres Minoru MOCHIZUKI,  Yoshio SUGINO et Tokimuné TAKEDA.

Littéralement « voie de l’harmonie par la pratique martiale », Maître FLOQUET a choisi ce nom d’Aïkibudo pour traduire sa vision de sa pratique, nom entériné par son Maître Minoru MOCHIZUKI en 1983. On y trouve le kanji « BU » signifiant ici « qui arrête la lance » et que l’on comprend par « la force qui maintient la paix ». C’est l’essence même de l’Aïkibudo : un art martial efficace mais adapté aux temps modernes, un art qui préserve l’intégrité physique de la personne, qui enseigne le respect, la droiture et qui envoie un message de paix. Maître FLOQUET a enrichi sa pratique à partir de son propre vécu de policier et de membre de la Brigade Anti-Commando pour créer un art pragmatique et réaliste.

Comme toute discipline « Aïki », le principe est d’utiliser la force de l’adversaire pour la retourner contre lui, de réagir de manière proportionnée à l’attaque et de faire oublier à l’attaquant sa volonté de nuire.

Aux techniques manuelles s’ajoute la pratique des armes traditionnelles de l’école Tenshin Shoden Katori Shinto Ryu, dont Maître FLOQUET est un des plus grands experts vivant et dont il a favorisé le développement en France et dans le monde. Ces deux pratiques sont indissociables car les armes forment le corps et l’esprit du pratiquant qui voit instinctivement les applications et les bienfaits sur ses techniques d’Aïkibudo.

Entre tradition et modernité, l’Aïkibudo enseigne la droiture du corps et de l’esprit à travers une pratique qui évolue toujours, car l’Aïkibudo est le mouvement. Alain FLOQUET nous livre aujourd’hui un art martial complet avec ce message : « Pratiquer l’Aïkibudo, ce n’est pas simplement réaliser des techniques martiales, c’est participer à la réalisation de l’Homme dans le respect des lois physiques universelles, de la nature et des règles sociales. C’est un comportement où le cœur est la porte de l’esprit.2« 

  1. Alain Floquet, Grigny le 7 novembre 2015
  2. Citation de « Pensées en mouvement » – Alain FLOQUET – BUDO Edition – 2006

Partagez !